Faire vivre l'exposition

Nous sommes toujours en recherche de partenaires afin de faire perdurer l’exposition le plus longtemps
possible.

A l’instar de nos bénéficiaires, cette exposition se veut itinérante. Les lieux d’exposition sont donc multiples :
privés ou publics, en rue ou non. Car, finalement, la rue peut être considérée comme le chez-soi des personnes
sans-abri, leur salon en quelque sorte. Ainsi, il nous paraissait naturel qu’un projet artistique leur rendant
hommage soit exposé directement “chez eux”, dans les endroits qu’ils fréquentent, et accessibles à tou.te.s.


Le choix d’une exposition à caractère photographique est pleinement conscient : les photos, figées sur le papier,
rappellent l’aspect parfois statique des personnes sans-abri, et sera ainsi durablement ancrée dans les lieux qu’elle
investira, tout comme les personnes sans-abri qui font partie du décor.

Au total, l’exposition sera scindée en quatre parties, visibles simultanément dans quatres endroits à la fois.


Dans chaque lieu, le public pourra découvrir un “patchwork” d’éléments issus des quatre thèmes: photos et textes
explicatifs, présentation d’un acteur de terrain et témoignages audio (ou non). Cela permet à chacun.e
d’appréhender l’idée de l’exposition dans sa globalité en ayant accès à seulement quelques fragments de celle-ci.
Nous incitons également les visiteurs (fortuits ou non) à se rendre dans les trois autres lieux d’exposition, et de
partager leur expérience sur les réseaux sociaux (au moyen d’un hashtag, afin de pouvoir monitorer l’intensité de
passage).

Nous avons pensé notre exposition afin qu’elle soit le plus modulable possible, et puisse s’adapter
aussi bien en intérieur (lieux privés) qu’en extérieur (lieux public ou en rue).

En pratique, nous avons opté pour une impression sur des plaques d’aluminium (dibound) de 100cm sur 120cm, avec perforation dans les coins afin de pouvoir
attacher ces plaques sur des structures en bois et les positionner à un bon niveau de lecture pour les passants.

Concernant l’intérieur, 6 panneaux/cadre photo de taille A1 peuvent être disposés aisément en intérieur à la manière de
galerie par exemple. (cfr teaser point 7)

Visualisation de ce que cela va donner dans chaque lieu : 2 x 3 (soit 6) plaques d’aluminium d’environ 100cm x 120cm, disposées en 2 triangles sur une structure en bois triangulaire. Afin de réaliser cette structure en bois, nous avons pris différents contacts auprès d’écoles de menuiseries et du centre de production d’artisanat “Recyclart”.

Notre projet d’exposition itinérante est en constante évolution. Il n’est pas voué à être terminé à l’issue de la fin des trois mois d’expositions. C’est pourquoi, notamment, nous recherchons déjà de futurs lieux d’exposition et partenaires afin de faire voyager ItineRRances dans Bruxelles. Nous prévoyons également d’un jour refaire tout le processus avec l’angle “hygiène”, non retenu cette fois-ci, mais évoqué au début du projet.


D’autres idées nous ont également déjà traversé l’esprit pour la suite, comme des rencontres éducatives (afin de déconstruire les mythes et clichés autour de la thématique du sans-abrisme), ou encore des visites alternatives de quartier avec des personnes sans-abri, autour des thématiques traitées dans l’exposition.
Au final, rien n’est figé pour ce projet: c’est un concept déclinable à l’infini, qui a encore beaucoup de choses à
raconter. 


Et c’est peut-être grâce à vous que cette exposition voyagera dans tout Bruxelles!

Samuel Fucks – Directeur de Bulle 

Mail: samuel@labulle.org

Téléphone: +32 487 38 25 56

 

Quelques photos...